Mickaël Arcos

lundi, août 8, 2011, 11:33 AM ( 29 lectures ) - Musique - Posté par Mickaël
Julia Kociuban est une jeune pianiste polonaise de 19 ans, extrêmement talentueuse. Malgré sa biographie qui étale partout son premier prix au concours national Frédéric Chopin à Varsovie, il ne doit pas être confondu avec le concours international Frédéric Chopin à Varsovie. C'est souvent le cas, on glisse une douce confusion dans le nom et le lieu, et on y croit dur comme fer. C'est l'occasion pour moi de rappeler ce qu'est le fameux concours (international) Chopin.

Il s'agit de l'un des plus grands concours de piano du monde, dédié à la musique du grand compositeur. Il a lieu seulement une fois tous les cinq ans. Afin de garder l'élitisme à son plus haut niveau, il arrive qu'un premier prix ne soit pas décerné. Ce qui arriva en 1990 et 1995. Parmi les grands lauréats de ce concours, notez Maurizio Pollini en 1960, Martha Argerich en 1965 (première femme), Krystian Zimerman en 1975, Yundi Li en 2000 et Yuliana Avdeeva en 2010 (deuxième femme), qui jouera demain mardi 9 août 2011 à la Roque d'Anthéron.

Un finaliste est élu par un éminent jury après quatre tours de compétitions et plus de 80 pianistes au début du concours. La grande particularité de ce concours est évidemment que la totalité de la musique est dédiée à celle de Chopin, ce qui m'invite à formuler quelque critique. Les lauréats de ce concours sont souvent étiquetés Chopin, ce qui a pour avantage d'immédiatement être appelé à jouer partout dans le monde car c'est une musique qui se vend particulièrement bien, et que le concours est très connu. Mais cette étiquette leur colle à la peau, et il leur faudra beaucoup de courage pour se diversifier et devenir des pianistes matures et accomplis dans un répertoire beaucoup plus vaste que celui de Chopin. Car malgré tout, Chopin ne représente qu'une toute petite partie de la musique pour piano, par rapport à la profusion des oeuvres de Liszt, Mozart, Bach, Shubert, pour ne citer que les superstars. Argerich et Pollini sont deux excellents exemples d'une carrière complète et réussie après un concours Chopin.

Pour revenir à Julia Kociuban, elle nous livrait samedi un récital très riche dans la fantaisie de Chopin, la grande polonaise précédée d'un Andante Spianato, et la célèbre et très longue sonate de Liszt. Elle sortait du piano un son incroyablement riche, rond et profond. Elle a conquit le public de 18 heures qui l'a rappelée deux fois dans un prélude de Szymanovsky et une étude Scriabine, l'assurance pour moi qu'elle se dirige vers la musique russe (Scriabine est russe, Szymanovsky polonais), et surtout la musique post-romantique, ingrédient crucial à mes yeux pour poursuivre une grande carrière.

Liens:
[EDIT 11/08] 09/08 Récital Julia Kociuban new=true]Ecouter le concert de Julia Kociuban sur France Musique[/url]
Ecouter en intégralité les concerts du XVIème concours Chopin.
Site officiel de Julia Kociuban (anglais)

lundi, août 8, 2011, 11:23 AM ( 30 lectures ) - Musique - Posté par Mickaël
La Roque étant un événement majeur dans le monde de la musique classique, il est très largement filmé et enregistré. Voici les liens pour ne rater aucune retransmission du festival. Nous ne sommes qu'à un peu plus de la moitié du festival, donc il y en aura encore ! Je mettrai à jour cet article.

Les concerts Radio France ne sont disponibles que 30 jours après leur diffusion.

Concerts Arte Live Web:
10/08 Jazz: Tigran Hamasyan en solo à la Roque d'Anthéron
09/08: Aldo Ciccolini et Michiyoshi Inoue à la Roque d'Anthéron
04/08 Jazz: Yaron Herman Trio à Rognes
01/08 Jazz: Tord Gustavsen Trio à Rognes
28/07 Nikolaï Lugansky interprète Liszt et Rachmaninov à la Roque d'Anthéron

Emission France Musique "Le magazine des festivals":
Emission du 06/08
Emission du 05/08
Emission du 04/08
Emission du 03/08
Emission du 02/08

Emission France Musique "Le concert en direct":
08/08 Wolfgang-Amadeus Mozart, Luis-Fernando Pérez, Piano
04/08 Mozart, Haydn Zhu Xiao-Mei, Piano
09/08 Récital Julia Kociuban
08/08 Récital Einav Yarden, Piano
07/08 Nuit du piano Liszt
05/08 Rossini, Mozart (concertos pour piano) - avec ma participation en tant que bénévole
03/08 Nuit du piano : Carte blanche à Adam Laloum

jeudi, août 4, 2011, 11:44 PM ( 38 lectures ) - Musique - Posté par Mickaël

Artistes
Zhu Xiao-Mei est une éminente pianiste chinoise, aujourd'hui enseignante au CNSMD de Paris (Conservatoire National Supérieur de Musique et de Danse, la référence française). Elle a mené une vie en Chine, aux Etats-Unis et en France. La révolution culturelle chinoise a bouleversé sa vie et sa carrière, et c'est avec force et courage qu'elle a pu mener la vie d'artiste qu'elle a aujourd'hui.

Dans les coulisses de la Roque, il est évident que son histoire attise la curiosité et le respect. Son livre "La Rivière et son Secret" se vend en boutique, ainsi que ses enregistrements. C'est bien évidemment son jeu qui attire la foule (salle comble): pur et d'une rare douceur pour un répertoire classique (Haydn et Mozart).

L'English Chamber Orchestra est simplement l'un des orchestres les plus connus du monde, le plus enregistré, avec le répertoire le plus large. Son chef actuel est Kazuki Yamada, jeune surdoué japonais précis et à l'aise avec cette formation de prestige.

Programme et critique
En savoir plus...

mercredi, août 3, 2011, 01:11 PM ( 35 lectures ) - Musique - Posté par Mickaël
Rendez-vous incontournable à la Roque, le pianiste Aldo Ciccolini était au rendez-vous hier soir sur la scène principale du festival. Il avait fêté ses 85 ans sur cette même scène l'an dernier.

Chaque concert d'Aldo Ciccolini est un événement, car il pourrait être le dernier. Ce pianiste de génie, qu'on aurait pu croire converti en grand maître pédagogue s'il ne poursuivait pas son énorme carrière de soliste, pourrait donner son dernier concert à chaque instant. Mais toujours fidèle au poste, il jouait quand même hier le troisième concerto de Beethoven et le concerto de Schumann.

Malgré l'ovation du public, véritablement conquis, j'ai trouvé dans ce Ciccolini un manque regrettable d'énergie, d'originalité et de précision (ses deux démarrages m'ont fait peur !). Il nous a servi deux concertos de manières trop conventionnelle, ces deux concertos déjà joués la semaine dernière à la Roque. L'Orchestra Ensemble Kanazawa, malgré un chef TRES dynamique, manquait aussi de précision, et malheureusement de justesse. Si bien que le concert en soi ne m'a pas si convaincu, bien moins que ses prestations des deux dernières années sur cette scène (enregistrées).

En vérité, le véritable instant de bonheur s'est déroulé lors des deux bis qu'il donnât : une infinie poésie, une maîtrise complète de l'instrument et des nuances impeccables. La grande virtuosité ne lui sied peut-être plus, et le concerto révèle moins son talent de poète pianistique que ces pièces courtes pour piano seul.

Le concert a été filmé et sera diffusé en différé sur France Télévision (je vous préviendrai).
Vous pouvez écouter Aldo Ciccolini en interview ici (interview France Musique).

<<Premier <Précédent | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | Suivant> Dernier>>