Mickaël Arcos

samedi, juillet 18, 2009, 10:35 PM ( 24 lectures ) - Voyages - Posté par Mickaël

Ah... Villelaure. Sa nature, ses cigales, la Durance, le calme, la sérénité (qui a dit "Le trou paumé" ?). Je remercie comme toujours Béatrice et Philippe pour m'accueillir aussi agréablement et en s'adaptant à mon mode de voyage à savoir "imprévu et imprévisible" (quoique...).

Je terminerai cet article par des mots-clés, en vous laissant libre court à votre interprétation. Soleil, cigales, pins, vallée en contrebas, piscine, vin rosé, olives, glaces, chaise longue, lecture, sieste, barbecue, légos.

Avec Amandine nous nous rendons à Gréoux pour un barbecue entre collègues. Sur fond de RFM Party 80 on déguste merguez et poulet avec une bonne dose de bonne humeur.

Ah oui et j'allais oublier :
Distance parcourue : 0 km
Temps de parcours : 24h
Vitesse moyenne : 0 km/h

Je stagne joyeusement.

vendredi, juillet 17, 2009, 10:30 PM ( 24 lectures ) - Voyages - Posté par Mickaël
Les arènes de NîmesFinalement les 24h de repos annoncées n'auront pas lieues. Je décide de reprendre la route en fin d'après-midi pour rejoindre Villelaure, ma dernière étape. Je reprendrai le vélo à 18h15 après une "grasse matinée" et une excellente visite des arènes de Nîmes et une petite promenade dans l'écusson, le centre ville historique et piéton de la ville (qui forme grossièrement un écusson, ce qui explique le nom).

S'il y a bien une visite à faire à Nîmes, ce sont les arènes ! Très bien conseillée par Emeline et Olivier elle s'avère être instructive sans être trop longue, avec un niveau de détail et donc une durée variables. Les arènes de Nîmes sont les mieux conservées de l'empire romain. Je croyais connaître à peu près le déroulement d'un combat de gladiateurs, mais pas du tout en fait. Je me suis mis à jour.

Je pars donc vers 18h15 pour mon ultime étape. Que de la route. Après une vérification météo je constate que le vent m'est favorable. De même que le terrain. Globalement ça descend. Je fais le parcours de cent kilomètres en quatre heures, soient vingt-cinq kilomètres par heure de moyenne.

Distance parcourue : 100 km
Temps de parcours : 4h
Vitesse moyenne : 25 km/h

Je traverse les petits villages de Beaucaire, Tarascon, Saint-Rémy de Provence, Sénas et La Roque d'Anthéron. Sans m'y arrêter je constate que Saint-Rémy est un archétype du village de Provence, et Beaucaire animée par ses restaurants en terrasse le long de la rivière, avec au moment où je passais un concert de jazz.

J'arrive à Villelaure la nuit tombée.

jeudi, juillet 16, 2009, 10:16 AM ( 38 lectures ) - Voyages - Posté par Mickaël
Je passe donc la nuit dans l'auberge. C'est assez bruyant, surtout quand le groupe de 20 australiens revient de la boîte de nuit de la Cité à 4h du mat. Je me lève comme toujours super tôt pour profiter de la fraîcheur du matin : 5h30. Le temps de me préparer, de prendre le petit déjeuner et rejoindre le canal du midi, il est 6h15.

Aujourd'hui :
Distance parcourue : 95,9 km
Temps de parcours : 5h17
Vitesse moyenne : 18,1 Km/h

je roule jusqu'au Somail, petit village sur le canal. Le temps de prendre des forces je vois peu à peu le village se réveiller. Ca fait trois heures que je roule. Je suis mort, surtout de la longue distance de la veille. Je décide de prendre le canal de la robine qui se sépare du canal du midi. La robine rejooint la méditerranée par Narbonne, alors que le canal rejoint Agde. J'ai plus envie de voir Narbonne que Agde donc je tourne.

Mais je me paume un peu plus loin sur La Robine. Le chemin qui longe le canal n'existe plus, il faut passer par la ville et revenir. Manque de documentation (en fait le guide que j'ai du canal ne précise rien à ce sujet) je finis le parcours par la route. J'arrive à Narbonne vers 13h. Je mange, je dors sur la place de la mairie (sieste oblige), le Soleil tape fort.

Je profite du marché près des halles pour me promener, et me balader tout autant dans les petites rues de la ville. Narbonne est très agréable, très grande aussi. Je n'ai pas pu passer beaucoup de temps, mais ça me plairait d'y revenir. Je prends le train pour Nîmes, rejoindre Olivier et Emeline. Au moins 24h de repos prévues. Les vraies vacances !

mercredi, juillet 15, 2009, 09:54 AM ( 18 lectures ) - Voyages - Posté par Mickaël
Levé à 6h15 pour un départ à 6h45. Je rejoins le canal du midi depuis Toulouse et le longe jusqu'à atteindre Chatelnaudary puis Carcassonne. Je reste trois quart d'heures à Chatel le temps de racheter des vivres et me poser. De 7h à 11h le temps était parfait pour pédaler : couvert, pas chaud. Ensuite le climat d'été du midi s'est montré... Bien pour la plage mais pas pour le vélo ! Accompagné du champ des cigales, je pénètre dans le Languedoc Roussillon sous un soleil de plomb. Heureusement j'ai tout fait ce matin, arrivée à Carcassonne à 13h.

Distance parcourue : 128 km
Temps de parcours : 7h07
Vitesse moyenne : 17,9 Km/h

J'ai donc consacré l'après-midi à la visite de Carcassonne et sa cité médiévale. Absolument extraordinaire, hors du temps. C'est une ville dans la ville pour ainsi dire, au décors moyenâgeux. Bon il ne faut pas se leurrer le tout est plein de boutiques et restaurants à touristes, et de touristes. On y parle peu français. En ces temps estivaux il y a de la musique partout et les terrasses sont accueillantes.

Je fait donc une sieste en début d'après-midi et visite le centre ville, qui se fait presque oublier par la cité, mais qui a tout son intérêt et son charme de "ville du sud de la France". Centre ville piéton, grande place, plein de petits commerces, tout y est.

Je dors à l'auberge de jeunesse de Carcassonne, qui a pour intérêt majeur d'être dans la cité médiévale, ce qui permet de la visiter de nuit. Je me pose à une terrasse et écoute un concert de jazz (reprises de Miles Davis, Duke Ellington et Thelonious Monk à la guitare / basse / batterie / vibraphone).

<<Premier <Précédent | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | Suivant> Dernier>>