Mickaël Arcos

lundi, mai 7, 2012, 01:51 PM ( 116 lectures ) - Sport - Posté par Mickaël
Voilà un mois que je m'entraîne pour le triathlon de Paris du 8 juillet 2012. Le triathlon de Paris est un grand évènement annuel qui présente la particularité de proposer la partie nage dans la Seine ! (la photo date du triathlon 2011, tirée du site officiel www.triathlondeparis.fr).

Le triathlon, c'est 1. nager 2. faire du vélo et 3. courir. Les distances sont très variables selon les compétitions, et deux versions semblent aujourd'hui s'imposer : la version dite olympique, car celle des JO : 1.5km de nage, 40km de vélo et 10km de course à pied ; et le Ironman (marque déposée) : 3.8 km de natation, 180 km de cyclisme puis un marathon (42,195 km) en course à pied. Bref, un triathlon de bourrin.

Évidemment il existe de nombreuses distances intermédiaire, et plus courtes pour la découverte notamment. Le triathlon de Paris auquel je participe est aux distances olympiques.

Je base mon entraînement sur un bon bouquin que j'ai déjà utilisé, qui s'appelle "The 12-week Triathlete" (anglais uniquement).

Etendu sur trois mois, l'entraînement se découpe en 4 phases :
- Base
- Build : amélioration de la force physique
- Peak : top effort
- Taper : relâchement

Ainsi, le jour J correspond au jour de l'entraînement où on est au top niveau de sa forme. Ca tombe bien !

Que dire de ce premier mois ! J'ai choisi un entraînement plus intense, car je l'ai déjà fait une fois, que ça m'a beaucoup plu, et que je veux faire mieux. Ainsi, je vais deux fois à la piscine par semaine, je cours trois ou quatre fois, et je fais du vélo trois ou quatre fois également. Parfois j'enchaîne deux des trois sports. Pour des raisons pratiques, je pratique le matin, avant d'aller au boulot. Avec les étirements, j'en ai facilement pour 2h, donc je me lève de bonne heure !

L'avantage de la pratique du matin, c'est qu'on est vraiment en bonnes conditions de travail pour le reste de la journée ; par contre, à 22h au dodo ! De plus, les lieux d'entraînements sont peu occupés, ce qui rend la pratique plus agréable. Je trouve aussi que physiquement, je suis en bien meilleures conditions pour faire du sport le matin que le soir ou le midi. Et enfin, la course du 8 c'est le matin, donc c'est un entraînement d'autant plus réaliste !

T'as pas peur de nager dans la Seine, c'est méga pollué !
Non, pas du tout, c'est même très excitant. L'eau est froid donc une combinaison est de rigueur. Quant à la pollution, oui la Seine est encore polluée, même si elle l'est moins qu'il y a 20 ans ou 50 ans. Cependant j'ignore les risques pour l'humain qui s'y baigne. Je vais me renseigner pour sûr (et je vous dirai). L'info n'est pas si facile à obtenir.

C'est super dur ! Ca dure combien de temps ?
La course dure environ 2h30 ou 3h. C'est assez exigeant en terme d'effort, en particulier l'endurance, c'est pourquoi un entraînement me paraît indispensable. Un entraînement sérieux est même nécessaire pour éviter de se blesser (surentraînement ou sous-entraînement).

Tu t'entraînes comment pour la nage ?
Je m'entraîne en piscine, conditions bien éloignées des conditions de la course ! J'aimerais si j'ai l'occasion m'entraîner en eaux vives, avec la combinaison, pour être au plus proche de l'évènement. Pour la course et le vélo, je longe le canal de l'Ourcq, ce qui offre des conditions excellentes.

D'autres questions ?


<<Premier <Précédent | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 |