Mickaël Arcos

dimanche, août 18, 2013, 03:58 PM ( 212 lectures ) - Voyages, Sport - Posté par Mickaël
A Paris le canal de l'Ourcq est connu pour quitter la Villette vers... en dehors de Paris ! Mais où va-t-il, et d'où vient-il ?

Comme souvent, le canal de l'Ourcq se voit flanqué d'un chemin praticable en vélo. C'est ainsi que je nous l'avons parcouru, en entier et à partir de Paris.

L'Ourcq est une rivière qui prend naissance au-dessus de Fère-en-Tardenois dans le département de l'Aisne. Cette petite rivière suit une large vallée et rejoint la Marne, en limite des communes de Lizy-sur-Ourcq et Mary-sur-Marne, après un cours d'environ 87 km. Ce cours est en fait canalisé à partir de Silly-la-poterie jusqu'à la Marne, 10km plus loin entre Lizy et Mareuil. A ce niveau, il est dévié pour acheminer son eau à Paris.

C'est ainsi qu'il faut donc voir ce canal : en deux parties. Son histoire est très détaillée par l'association Au Fil de l'Ourcq (voir liens plus bas). C'est Bonaparte qui ordonne et contrôle le "nouveau canal", qui va acheminer l'eau à Paris, "près de la Villette". La première partie, pensée par Pierre Paul Riquet, également réalisateur du canal du midi, rendait navigable l'Ourcq de Silly la Poterie à la Marne. La Marne allant à Paris en se jettant dans la Seine à Alfortville. L'objectif était d'amener à Paris par voie fluviale les céréales, bois de chauffage et de construction déjà produites dans le pays de l'Ourcq.

En vélo, le canal est praticable sur toute sa longueur, bien qu'il soit orné d'incompréhensibles panneaux "interdit aux vélos". Une piste cyclable longe le canal entre Claye-Souilly et Paris, sur plus de 30km. C'est une très belle piste par ailleurs. Ensuite, le chemin est celui du halage, sur les quelques 70 km restants ! Jusqu'à Silly-la-poterie et le port aux perches.

Nous avons fait le choix de le faire en deux jours aller, deux retours. C'est déjà très épuisant ! Un camping près de Meaux, offrant une très belle vue sur la Marne, nous a accueilli pour la nuit. Il se trouve à Trilport.

Au bout du canal, il est possible de voir donc l'Ourcq ! Moment intense ! C'est à ce moment que la piste s'arrête. Nous sommes à deux pas de Silly-la-poterie, dans un petit espace aménagé pour accueillir un bateau et une modeste guinguette ouverte tous les dimanches de la belle saison. Le lieu se nomme le Port aux Perches.

Difficile de loger dans les environs ! La dernière ville sur le canal, la Ferté-Milon ne dispose que d'une chambre d'hôte (pleine). Nous avons viré sur Viller-Cotterêt à 10 km de là (il faut trouver les forces !) et loger dans un très modeste hôtel.

Le canal n'est pratiquement pas emprunté par les bateaux. Il est très rarement aménagé, à part quelques villes qui l'ornent d'un agréable parc. A part sur la portion cycliste, les promeneurs et cyclistes sont rares. Les agréables plans de vues sont quasiment à l'exclusivité des pêcheurs amateurs qui y trempent leur bouchon, sur tout le long du canal. De rares canoës circulent. C'est à Paris qui est le plus mis en valeur d'après moi, en particulier pour Paris-Plages... mais nous parlons déjà du bassin de la Villette, et non plus du canal de l'Ourcq !

Pour en savoir plus :
L'association Au fil de l'Ourcq (consultez la page historique)
Pierre-Paul Riquet (site du canal du midi)
Le canal de l'Ourcq par la Mairie de Paris. Un excellent résumé
Le port aux Perches. Manger, naviguer... à l'autre bout du canal !
Paris-Plages au bassin de la Vilette

<Précédent | 1 | 2 | 3 | 4 | 5 | 6 | 7 | 8 | 9 | 10 | Suivant> Dernier>>