Mickaël Arcos

lundi, octobre 26, 2009, 11:15 PM ( 25 lectures ) - Cinéma - Posté par Mickaël

Mary and Max est l'oeuvre de l'australien Adam Eliot. En pate à modeler le réalisateur nous invite à découvrir la vie de deux êtres que tout oppose.

Max est un vieil obèse new-yorkais qu'une maladie empêche d'avoir une vie sociale, et Mary une petite fille australienne qui malgré elle n'a pas d'amis. Ils entament une relation épistolaire singulière et décalée qui leur permettra de mieux se connaître l'un de l'autre, et soi-même.

Singulier et décalé le film l'est tout autant. Le développement de l'histoire est sans aucun accroc. Narrés en voix off Max et Mary dévoilent une vie originale et banale à la fois. Max a autant de poissons que ce qu'ils meurent, ne gagne jamais au loto (quoique), n'aime personne et mange toujours la même chose, en trop grande quantité. Mary perd respectivement sa mère et son père, se fait humilier par ses copains et cherche à trouver l'amour. Tout deux rafolent du chocolat et des nublets, un dessin animé qui passe à la télé.

Le film est triste. Les personnages se découvrent eux-mêmes mais leur univers est d'un gris indélébile. Cet univers est parfois drôle tant la grisaille est dérisoire. Malgré une continue voix off qui manque de dynamisme, le film se parfait à sa qualité d'animation, de lumière, de montage, de bande son. On compatit à la maladie de Max et la solitude de Mary. On veut coûte que coûte que leur vie s'améliore.

Elle stagne et s'empire.

Mais quel bon moment.

Le site officiel (regardez la bande annonce !) : http://maryetmax.gaumont.fr/


<<Premier <Précédent | 7 | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | Suivant> Dernier>>