Mickaël Arcos

samedi, octobre 10, 2009, 03:18 PM ( 39 lectures ) - Cinéma - Posté par Mickaël
District 9 est l'oeuvre de Neill Blomkamp, un canadien originaire d'Afrique du Sud, plutôt orienté à la base sur l'image et les effets visuels.

District 9 est un film hors du commun. D'un réalisme à toute épreuve il met en scène la dure cohabitation entre les sud africains et les crevettes, ces créatures de l'espace égarées, dont le vaisseau spatial surplombe Johannesbourg depuis plus de vingt ans sans bouger d'un centimètre. En panne.

Les habitants de ce vaisseau sont affaiblis, et rapatriés sur terre dans un quartier-ghetto appelé District 9. Ils ne sont pas particulièrement autonomes, et sont la source de beaucoup de violence dans la ville. Ils se reproduisent et enquiquinent la population. Il faut les déplacer, dans le district 10. Un employé de la MNU, à l'aspect gentil organisateur, est en charge de la mission, qui le dépasse dès les premières heures.

Le film est haletant. Le temps passe vite. Les problèmes de criminalité, de violence, de survie dans le district nous font oublier que le documentaire se transforme en film dans lequel Wikus van der Merwe devient la cible à la fois des bandits et de l'état sud-africain puisqu'il arrive à manier les armes de ces créatures, dont l'usage pourtant n'est possible qu'en possédant l'ADN extra-terrestre en soi.

L'intrigue devient politique. Wikus est un objet. Il est traqué. Malheureusement le film dont la première partie était très prometteuse se transforme en course-poursuite avec des grosses machines extra-terrestres, ce qui n'exploite pas le potentiel de l'intrigue.

Cependant le film futuriste qui se passe dans le passé devient le film le plus audacieux de ceux que j'ai vu cette année. Et il n'a pas d'équivalent dans ce qui est faux-documentaire et extra-terrestre.

<<Premier <Précédent | 8 | 9 | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | Suivant> Dernier>>