Mickaël Arcos

lundi, juillet 13, 2009, 10:10 AM ( 24 lectures ) - Voyages - Posté par Mickaël
Photo de Boyardville, d'en haut. Le bout de la jetée est très reposant.

Départ à la fraîche lundi matin : 6h30, pour éviter de pédaler au soleil qui n'arrivera jamais. Du coup je n'ai pas arrêté de pédaler. Je consulte mon GPS pour avoir le détail de mon parcours :

Distance : 137 km
Temps déplacement : 6h
Vitesse moyenne : 22,9 km/h (le compte est bon).

Mon parcours est simple, mais long : départ de Rochefort vers l'île d'Oléron, tour de l'île par le nord, et trajet Oléron Sainte par la nationale. Il se trouve que j'étais trop fatigué pour atteindre la ville de Saintes, et je n'ai pu achever les 10 km restants vers la ville, qui pouvaient alors paraître dérisoire. Mais bon je décide de faire halte dans une maison d'hôtes qui tombe à pic.

Le tour d'Oléron m'a fait traverser les villes du Château d'Oléron, de Boyardville, de La Brée-les-Bains et de la Pointe de Chassiron où se trouve le phare de Chassiron (l'équivalent du phare des Baleines de l'île de Ré, n'en déplaise aux fans de phares) pour ce qui est de l'allée. Retour par Domino (ne loupez pas le cirque), La Cotinière, Le Biroire et Grand-Village plage et le port des Salinières (je crois). Je précise le Biroire car Yoann, qui m'a gentiment amené mon vélo, m'a gentiment reçu pour y déguster un délicieux Colombo fait par ses parents. Je vous recommande les parents de Yoann, je peux vous donner leur adresse au Biroire si vous voulez.

Je quitte l'île par son interminable pont pour plein est vers Saintes que je n'atteindrai jamais donc. Enfin... demain. Plus que 10 km !

La maison d'hôte est super. Pas tout à fait finie, beaucoup de travaux sur le feu, mais j'ai quand même pu me baigner dans la piscine, voir la meute de chiens (huit chiens, pour la chasse), le renard capturé, la chèvre, le mouton ; et déguster les tomates du jardins, la salade du jardin, les échalotes du jardin, les oeufs de cailles des cailles du voisin, la ciboulette du jardin, les courgettes du jardin, et les abricots du jardin. Je me suis régalé. Finalement c'était autant une journée gastronomique que sportive – en passant outre mes Prince de Lu régénereceurs d'énergie (ça marche pas), et les pralines de La Rochelle les Francofolies anti-hypoglycémie (çà marche).

Demain levé 6h50 bien sûr (vacances de m...), je me couche. Je compte sur la confiture maison, et brioche du boulanger-copain du coin. (mes hôtes connaissent tout le monde ici, ont deux maisons avec grand terrain + un autre terrain en contrebas qu'il n'est pas nécessaire d'arroser puisque sur la rive de l'Arnoult... hallucinant).

A bientôt. Désolé j'ai pas Internet souvent, je dois poster par à-coups dès que je trouve du wifi. Mais le réseau sans fil est plus rare qu'un troupeau de vaches ici...

Mickaël.

<<Premier <Précédent | 10 | 11 | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | Suivant> Dernier>>