Mickaël Arcos

lundi, novembre 3, 2008, 02:42 PM ( 18 lectures ) - Voyages - Posté par Mickaël

Liepaja est la deuxième ville de Lettonie. Elle est beaucoup plus habitée, plus grande, plus jeune et plus animée que Ventspils. Elle est connue pour être la ville de la musique (pop-rock en particulier, bien qu'elle dispose du deuxième orchestre classique du pays). Elle est également plus ouverte touristiquement.


Une star du rock locale ?


Le bar le plus tendence de la ville : le Rock Café


Un parcours fleché musical nous invite à visiter la ville.


Nous le suivons à pieds


Rues typiques dans Liepaja, où nous fait passer le parcours à touristes


Le marché !


Une cathédrale en reconstruction qui habritait le plus grand orgue d'Europe jusqu'en 1930


La partie couverte du marché, que nous avons revu après avoir loué des vélos à l'office du tourisme (le cyclotourisme étant à notre habitude)


La plage, toujours belle et large en Lettonie...


Et vide


Un parc à proximité de la plage


Une place où plusieurs bars accueillent les jeunes musicos l'été. A proximité une scène découverte.

Nous avons donc été accueilli (la veille) par notre nouveau couch surfer, Ritvars, qui expérimentait ce système pour la première fois. Il devait nous héberger deux nuits, mais finalement ça n'en sera qu'une. Il a dû d'ailleurs refuser une néo-zélandaise pour nous prendre. Il était un peu débordé et très attentionné (un peu trop d'ailleurs, il nous lâchait pas la grappe !) et il nous a indiqué un endroit où passer la nuit suivante : dans une prison ! La prison militaire soviétique de Liepaja, au nord de la ville, accueille les téméraires à oser passer une nuit derrière les barreaux, dans une cellule de la prison réputée la plus sévère de l'ouest soviétique. La prison est aujourd'hui ouverte au public, et tout le quartier, anciennement militaire, ouvert à la population, qui y habite conjointement aux ruines soviétiques :


Nous profitons de nos vélos pour faire du repérage (c'est quand même à 3/4 d'heure de route...)


La prison !


Nous continuons le tour. Notre couch surfer nous ramènera à la prison le soir venu.


Un quartier à moitié abandonné...


De retour dans le centre ville, où les amours se cellent au cadenas sur les ponts


Et se rouillent ?


Aaah dans la prison. A gauche la néo-zélandaise Julz, puis Ritvars (puis nous).


Notre cellule. Au départ 9 polonais devaient aussi passer la nuit ici, mais ils ont rebroussé chemin au dernier moment... bizarre.


La salle de bain...



Un allemand nous a rejoint dans la périlleuse mission


Sains et saufs !



<<Premier <Précédent | 12 | 13 | 14 | 15 | 16 | 17 | 18 | 19 | 20 | 21 | Suivant> Dernier>>